Bienvenue sur mon blog

Politique

——————–


Article 1 – Une mauvaise vie au cœur de la polémique

Une « mauvaise vie » au cœur de la polémique

 Décidemment, la polémique littéraire est à la mode chez nos politiques. Ces temps-ci, leurs noms s’étalent dans les librairies : Rachida Dati, Eric Besson, VGE… et maintenant Frédéric Mitterrand avec son roman « La mauvaise vie ».

 Quatre ans après sa parution, le livre de Frédéric Mitterrand fait polémique. C’est lors d’un débat télévisé sur les délinquants sexuels que Marine Le Pen lance la polémique. Une stratégie du front national murement préparée depuis le soutien affiché par le ministre de la culture au cinéaste Roman Polanski.

  « C’est un lynchage ! »

 La polémique a-t-elle influencé les ventes du livre ? C’est ce que l’on pourrait penser mais il n’en est rien. A la Fnac, le livre n’est pas disponible pour le moment, tout comme au Hall du Livre. Selon eux, le livre avait fait des ventes lors de la nomination de Frédéric Mitterrand au ministère de la culture mais pas plus depuis la polémique. Le personnel n’a pas souhaité en dire plus sur ce « non événement ».

 Selon la Sorbonne, il n’y a pas eu de raz de marée et peu d’impact sur les ventes. Concernant la polémique « c’est tout simplement un acharnement. C’est un lynchage » témoigne Nicolas Huguin, responsable du rayon. « C’est une pression pour le faire démissionner, on lui fait payer son soutien à Roman Polanski » ajoute-t-il. Avec seulement un ou deux exemplaires vendus la semaine dernière, les lecteurs ne semblent pas non plus accorder trop d’importance à cette polémique.

  « Une confusion orchestrée »

Du côté des associations militantes homosexuelles, les réactions diffèrent. Si la plupart trouvent cela scandaleux et désirent réagir, l’association Alter Ego en a décidé autrement. L’association a majoritairement choisie de ne pas réagir : « En réagissant sur cette polémique, on l’entérine, on fait  la promotion de cet amalgame. » explique Yohan Drian, le président, qui a toutefois accepté de répondre à nos questions.

 Selon lui, cette polémique est une manœuvre du FN pour déstabiliser Frédéric Mitterrand, « C’est une polémique voulue, une confusion orchestrée par les mouvements d’extrême-droite ». A la sortie du livre en 2005, il n’y avait eu aucune réaction, aucune polémique. « Pourquoi ça sort aujourd’hui ? Parce qu’il est ministre. C’est facile d’attaquer une personnalité quand elle est en haut de l’échelle » explique le président.

 Concernant le peu de ventes du livre, il trouve cela rassurant. Cela prouve que la polémique n’a pas pris et que les Français ont eu conscience de l’amalgame existant. Il suffit de changer un mot pour créer une polémique, « le FN a très bien compris ça parce que c’est son fond de commerce. D’ailleurs, la polémique a été lancée par Marine le Pen le jour-même où les listes FN étaient validées. Donc ce jeu est savamment préparé. »

 « Il a commis une erreur »

 Cette polémique a été lancée après le soutien de Frédéric Mitterrand à Roman Polanski. Mais pour Yohan Drian, Mitterrand a fait ce qu’il avait à faire en tant que ministre de la culture « il a défendu un artiste ». Seulement, dans sa situation il n’aurait pas du réagir. « Quand on sait que ce genre de polémique risque de nous retomber dessus, le mieux aurait été de se taire. Il a commis une erreur. » Une erreur qui lui coûte chère…

 Une polémique qui semble finalement purement politique et médiatique. Les Français semblent au dessus de tout cela et ne désirent pas entrer dans ce jeu. Les pratiques sexuelles du nouveau ministre de la culture ne leur semblent pas dignes d’un grand intérêt.

 L.I

——————–


Laisser un commentaire