Bienvenue sur mon blog

Culturel

————————

Interview – 3 questions à Denis Maréchal

Denis Maréchal : 

« Tentons d’apporter de la dérision dans nos vies! »

Rencontre avec cet humoriste français de 40 ans, en tournée pour son One Man Show « Denis Maréchal passe la seconde

 Comment est née ta passion et que t’apporte la scène?

 Avec le cinéma, très jeune. Je pense que j’ai voulu être comédien dès que j’ai été en âge de comprendre un film. La scène m’apporte avant tout un plaisir énorme! C’est un espace de liberté et d’expression. On peut tout y faire, tout y dire et tout y inventer. En outre, ayant choisi l’humour, j’ai la joie d’avoir les rires du public en retour.
C’est aussi une manière d’aller vers les autres. Le plaisir d’être ensemble. Certains soirs, la magie opère et vous vous sentez en osmose avec l’auditoire.

Comment choisis-tu les sujets de tes sketchs ?

 Mes sketches viennent d’un évènement dans ma vie ou dans celles des gens qui m’entourent. Ils peuvent partir également d’une réflexion entendue, d’un reportage, d’un amusement, d’un agacement…

 Quels conseils donnerais-tu aux jeunes débutants ?

 Je crois qu’il faut être persuadé, lorsque l’on se lance dans cette aventure, que c’est bien cette voie que l’on veut prendre. Ce métier demande de la volonté, de la ténacité et de la patience. Quelques personnes viennent à moi en me disant:  » J’aimerais bien être acteur ou mannequin ou animateur… enfin connu, quoi. » Je crois que c’est une erreur.
Lorsque l’on démarre dans le one man show, je crois qu’il faut sauter sur toutes les occasions d’être vu. Se renseigner sur toutes les scènes ouvertes, festivals, tremplins etc… Pour finir, j’aimerais leur dire : « Rions! Tentons d’apporter de la dérision dans nos vies! ».

 L.I

 Retrouvez Denis Maréchal en tournée dans toute la France du 22 Octobre 2009 au 05 Mars 2010.


 ————————

Article 2 – High Tech pour Sa Majesté

High-tech pour Sa Majesté

 Le château de Versailles ouvre ses portes à l’high-tech  dès Mars prochain. Louis XVI n’en croirait pas ses oreilles. La technologie sera la bienvenue à la résidence royale. Comment ? Par l’I-phone, le guide virtuel !

 L’I-phone, le nouveau téléphone portable qui ressemble plus à un ordinateur qu’à un téléphone : internet, jeux, photos, musiques, télévision… Il fait tout ! Le Château de Versailles en a profité. Dès le mois de Mars, il sera possible aux détenteurs de ce bijou de bénéficier d’une visite guidée en recevant des vidéos et photos directement sur son téléphone. Lorsque le visiteur passera sur une zone importante, son téléphone vibrera et il aura la possibilité d’écouter des commentaires audio ou de voir des vidéos lui expliquant l’intérêt du lieu. Par le biais de l’appareil photo intégré au téléphone, il sera possible de voir les légendes de certaines statues ou lieux et de savoir à quelle distance se trouve ce dernier. 

 Mais le plus incroyable est que tous ces commentaires, images et vidéos seront mémorisés dans le petit objet. Ainsi, le visiteur pourra les récupérer sur internet dans un espace personnel qu’il pourra partager avec ses proches. Une innovation surprenante et inédite qui devrait conquérir plus d’un visiteur ! Mais pour ceux qui n’ont pas d’I-phone ou qui sont effrayés par ce surplus de technologie, il sera toujours possible de bénéficier de visites guidées avec un guide… réel !

 L.I

————————

Critique – MicMac à tire Larigot

 

MICMACS A TIRE-LARIGOT - De Jean Pierre Jeunet

L’histoire :

Quand Bazil était petit, une mine anti personnelle a tué son père. Adulte, une balle vient se loger dans son cerveau. Après avoir perdu son travail, son appartement et sa raison de vivre, Bazil est recueilli par une bande de chiffonniers prête à tout pour l’aider à se venger.                                                                                                                                  

L’avis

Depuis un Long Dimanche de Fiançailles, il y a cinq ans et son refus de réaliser Harry Potter 5,  on attendait des nouvelles de Jean-Pierre Jeunet. Dans Micmacs à tire larigot, il nous revient plus fidèle à lui-même que jamais. Un décor fantastique ressemblant étrangement à la caserne d’Ali Baba, des images colorées, un mélange dans les époques, des personnages simples mais émouvants… du vrai Jeunet.

Le retour de Jeunet signe aussi le retour de Dany Boon qui, depuis son succès avec les Ch’tis, s’était absenté de l’écran. Un rôle d’abord réservé à Jamel Debbouze qui s’est retiré in extremis du projet. Mais Bazil, sous les traits de Dany Boon, est un vrai régal. Adoptant un jeu modeste, devenant la nouvelle Amélie Poulain et se vouant parfaitement au service du scénario réecrit pour lui, Dany Boon offre une vraie prestation. 

 Une fable rocambolesque inspirée par Jacques Prévert et par Toy story aux allures d’un Tim Burton à la française. Du grand cinéma.

L.I

 ————————

Portrait – Denis Maréchal – Le Maréchal du rire

Le Maréchal du rire

Ce qui plait chez Denis Maréchal ? Son sourire, sa joie de vivre, sa modestie et surtout, son humour. Sa devise : « Rions et tentons d’apporter de la dérision dans nos vies! ». 

Passionné de cinéma depuis son plus jeune âge, Denis Maréchal se destinait à une carrière de comédien : « Je pense que j’ai voulu être comédien dès que j’ai été en âge de comprendre un film. » Mais le destin en a voulu autrement. C’est vers le théâtre qu’il va se tourner. Aujourd’hui, la scène lui « apporte avant tout un plaisir énorme ». C’est un espace de liberté et d’expression en interaction avec le public. Un rêve pour cet homme qui ne rêvait que de partager sa passion avec les autres. D’ailleurs, il dit de la scène : « c’est une manière d’aller vers les autres. C’est le plaisir d’être ensemble. » Son inspiration ? Il la puise dans les événements que lui ou ses proches ont pu vivre. Elle est peut-être le fruit d’un amusement ou d’un agacement.

 Une célébrité méritée

 Petit à petit, il fait ses marques dans le monde de l’humour. Son premier one man show « J’dis franchement » voit le jour en 2006. En 2007, il enchaine avec « Denis Maréchal passe la seconde ». Son nom commence à résonner dans les oreilles des gens grâce entre autre à sa présence sur de nombreux plateaux télévisés comme « N’oubliez pas las paroles » ou « En toutes lettres ». On le retrouve également dans l’émission « Incroyable mais vrai »  sur TMC, qu’il présente aux côtés de Sandra Lou. Mais, comme il le dit si bien, la célébrité, ça se mérite. « On ne devient pas célèbre juste parce qu’on le désire, je crois que c’est une erreur. C’est le fruit d’un travail de longue haleine. ». Avant d’entamer sa belle carrière, il a su sauter sur toutes les occasions d’être vu. Il s’est également beaucoup renseigner sur toutes les scènes ouvertes, festivals, tremplins. On peut dire qu’il s’est forgé une expérience et aujourd’hui, sa place, il l’a bien méritée.

 « On tourne »

 Denis Maréchal a également eu la chance de voir son rêve  de toujours se réaliser: devenir comédien. Depuis 2005, il joue un second rôle dans la série Kaamelott. En 2006, il fait une apparition dans le long métrage « Prête-moi ta main » aux côtés d’Alain Chabat et Charlotte Gainsbourg. En 2008, on le retrouve de nouveau aux côtés d’Alain Chabat et de Daniel Auteuil dans « la personne aux deux personnes ». La même année, il joue le rôle d’Ahmed dans « La première Etoile ». Cet été, Denis Maréchal entamait le tournage de son troisième long métrage mais cette fois-ci, comme premier rôle.

 Une carrière cinématographique bien lancée, en tournée pour son one man show dans toute la France et présentateur d’Incroyable mais vrai, Denis Maréchal nous promet une année 2010 riches en événements.


L.I

————————

 

Laisser un commentaire