Bienvenue sur mon blog

Société

 ————————

Billet d’humeur – Grippe A… tension !

Depuis qu’elle fait la Une des infos, la grippe A hante les esprits. Ce matin, après plus de 15 minutes d’attente, je monte enfin dans le tram. Par bonheur, je trouve une place assise. Soudain, prise d’une quinte de toux, je me mets à tousser. Là, tous les regards se tournent vers moi. Plus que honteuse, je tente tant bien que mal de me retenir. La douleur est trop forte, je tousse à nouveau. Petit à petit, les gens s’écartent de moi, une mamie se met dos à moi puis quitte même sa place. Comme si j’avais la peste ou la gale… Le pire c’est qu’il y a quelques mois, on n’aurait même pas remarqué que j’étais malade. Satanée Grippe A, à défaut de rendre tout le monde malade, elle les rends tous fous…


 ————————

Enquête – Facebook surbooké !

Facebook surbooké

 « Une révolution », « Un phénomène », les qualificatifs ne manquent pas pour désigner l’engouement déclenché par le réseau social Facebook. Avec plus de 50 millions de membres, Facebook ne s’arrête plus.

 Fondé en février 2004 par Mark Zuckerberg, Facebook était initialement conçu comme un réseau fermé, destiné aux étudiants d’Harvard et des universités Américaines. Trois années plus tard, le réseau a dépassé toutes les attentes de ses créateurs et rassemble près de 50 millions de membres à travers le monde, dont plus d’un million sur le réseau français. Mais pourquoi un tel engouement et quelles peuvent-en être les conséquences ?

 Facebook, le leader

 Selon H.B, enseignante/chercheur dans le domaine de la communication à l’université Nancy 2 : « ces réseaux sociaux s’inscrivent dans la droite ligne du développement d’Internet : il y a eu autre chose avant et il y aura d’autres choses après… ». Il est vrai qu’avant Facebook, il y avait Myspace et depuis la création de Facebook, d’autres réseaux sociaux ont vu le jour comme Twitter, Viadeo ou encore Linkedln. Cependant, Facebook reste le réseau social le plus utilisé dans le monde.

 En termes d’importance, Facebook et tous les autres se situent au niveau d’un média interpersonnel. En effet, les informations auxquelles les utilisateurs ont accès dépendent des amis qu’ils disposent sur ce réseau. «  Il y a une sorte de correspondance entre la réalité physique de nos réseaux et la réalité des réseaux dématérialisés. » explique H.B, « la plupart du temps, nos amis sur Facebook sont aussi des amis dans la vraie vie ou des connaissances. » ajoute-t-elle. 

 Une vie en ligne ?

 On peut évoquer un certain parallèle avec le phénomène des blogs, il y a quelques années. On y mettait toutes nos informations, photos par le biais d’articles. Même si les blogs persistent, leur manque de relationnel leur nuit. Les blogs et Facebook ont le même principe de s’interroger sur la façon dont nous gérons la frontière vie privée / vie publique. Sur Facebook, certaines personnes expliquent les moindres détails de leur vie quotidienne. Peut-on considérer cela comme la vie publique ? Cela peut représenter un danger car il y a manque de confidentialité. Même si la plupart des personnes ajoutées sont des connaissances du membre, dans la vie de tous les jours, les confidences ne seraient pas les mêmes. 

 Ces réseaux sociaux, dont facebook restent le leader en France, sont déjà de véritables outils de communication institutionnelle et commerciale…

L.I

 

Le phénomène facebook en 10 chiffres clés:

140 millions : c’est le nombre d’utilisateurs de Facebook en décembre 2008.

û     Entre 600.000 et 700.000 nouveaux comptes sont créés chaque jour sur Facebook.

û     200 millions : c’est le nombre de membres que comptera Facebook en mars 2009.

û     4 millions : c’est le nombre d’utilisateurs de Facebook en France.       

û     13 millions : c’est le nombre de membres qui réactualisent leur profil au moins une fois par jour.

û     700 millions : c’est le nombre de photos qui sont publiées chaque mois par les membres de Facebook.

û     4 millions : c’est le nombre de vidéos qui sont publiées chaque mois sur Facebook.

û     15 millions : c’est le nombre d’objets qui sont partagés chaque mois entre les membres.

û     2 millions : c’est le nombre d’événements créés chaque mois sur Facebook.

û     19 millions : c’est le nombre de groupes actifs sur Facebook.

 ————————

Article 1 – Feu les mines !

Feu les mines !

L’explosion qui a eu lieu ce week-end dans une mine au nord est de la chine, a fait plus de 92 morts. On parle déjà de la pire catastrophe minière en deux ans. Une tragédie qui relance le débat sur la sécurité des mines chinoises.

Suite au coup de grisou survenu dans une mine au nord est de la chine, le bilan des victimes est élevé : plus de 92 morts et 16 mineurs piégés à des centaines de mètres de profondeurs. L’accident  est déjà considéré comme le plus meurtrier en Chine depuis 2 ans. Dans ce pays où le charbon fournit plus de 70% d’énergie, on peut s’interroger sur les conditions de sécurité des mines…

 Des mines en nombre

 Le nombre de mines en Chine est très important et plus particulièrement celles de charbon, qui est la principale source d’énergie du pays. La Chine est aujourd’hui le pays comptant le plus de mines au monde. Suite aux nombreux accidents, le nombre de mines de ce type sera réduit à 10 000 d’ici 2010, alors qu’elles sont 14 000 aujourd’hui, a déclaré le 17 octobre Zhao Tiechui, directeur de l’Administration d’Etat de la sécurité des mines de charbon. L’administration veut pour cela encourager les grandes entreprises minières à fusionner avec des entreprises plus petites, afin de renforcer la sécurité du travail.  En effet, pour chaque million de tonnes de charbon produit, le nombre d’incidents mortels dans les petites mines est huit fois supérieur à celui des grandes mines d’Etat.

 Une source indispensable

 Alors que la croissance économique du pays est la plus importante du monde, la Chine a grand besoin d’énergie pour faire fonctionner ses usines. La production d’électricité est assurée à plus de 70% par le charbon. Malgré cela, la production d’énergie est défaillante et plusieurs provinces subissent des coupures de courant. Pour pallier ce manque, le gouvernement n’a fait qu’augmenter la production de charbon. Actuellement, ses objectifs sont de faire passer la production de 2,1 milliards de tonnes en 2004 à 2,4 milliards en 2010.

 Une sécurité négligée

 En raison d’une demande importante, de nombreuses mines ont vu le jour à travers toute la Chine. Certaines illégalement et ne tenant aucun compte de la législation sur la sécurité. Le fait que les administrations locales ferment les yeux font des mines chinoises les plus dangereuses au monde. Officiellement, il y environ 6 000 morts par an, des estimations indépendantes pensent plus que ce chiffre est de l’ordre de 20 000 victimes par an. A plusieurs reprises le gouvernement chinois a appelé les propriétaires des mines à respecter la législation sur la sécurité. 

L’agence de presse officielle Chine nouvelle a annoncé qu’une loi de la province du Henan, entrée en vigueur le 6 décembre 2005, oblige les exploitants des mines illégales à payer une amende allant de deux à cinq millions de yuans (environ 210 000 et 525 000 euros) et à fermer leur exploitation. De plus s’il y a un accident, ils seront obligés de payer une amende d’un million de yuans (environ 105 000 euros) par victime.

Mais sans une véritable volonté des administrations locales de faire respecter la loi, en partie à cause de la corruption, les mines chinoises restent actuellement de véritables poudrières comme le prouve ce dernier accident.

L.I

—————————-

Laisser un commentaire